Zelda The Twilight Princess

Venez nous rejoindre contre cette quête pour sauver Link et libérer Hyrule de la menace qui plane...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sihn
Niveau 1
Niveau 1
avatar

Masculin
Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 18/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
5/500  (5/500)
Armes:
Objets:

MessageSujet: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Lun 20 Avr - 21:18

DING...DONG...
DING...DONG...
DING...DONG...
DING...DONG...
DING...



Une vieille horloge incrusté dans la pierre blanche d'une toute aussi vieille église, venait de sonner 09h00 du matin. Certains commerces étaient déjà ouvert, un homme déjà éveillé, marchand dans les rues sans raisons, sans savoir où aller, sans rencontrer d'autres obstacles que quelques félins agaçant. Cet homme aux cheveux longs sentait à plein nez l'odeur des petites viennoiseries que faisaient, avant même que l'aube ne pointe, les maîtres boulangers, accompagnés par leurs commis. L'homme ne semblait pas appréciés cette complicité éternelle entre le maître et l'élève. Même pour une chose aussi triviale que pour la conception du pain.
A vrai dire, le jeune homme trouvait cela répugnant que de s'attacher à quelqu'un d'aussi...basique...non, inutile, qu'une simple personne qui transmet, ou reçoit le savoir. Les livres ont étés inventés pour cela non? Ah...et ces fameux livres, le jeune homme haïssait à un point tel ces fameux pavé de feuilles, qu'il tremblait de rage rien qu'à y penser. Combien de ces morceaux d'arbres taillés et traités sont ils destinés à sa lecture? Si peu et si rare...Et qu'en ferait-il en plus...? Lire un roman aussi futile qu'ennuyant? Non.
L'homme habillé en noir pressa le pas pour sortir de ses pensées noires et s'engouffra dans quelques ruelles tortueuses, connaissant la citadelle par cœur, s'étant suffisamment égarer et blesser à travers ces murs d'une blancheur immonde qui ne pouvait, heureusement pour lui, pas l'attendre.
Il se retrouva après quelques rues sur la grande place au centre de la citadelle. Place qui menait au château d'Hyrule. Que devait faire Zelda pour arrêter Ganondorf...? Qu'importe ce que fait l'un ou l'autre clan, celui qui agira pour le mieux gagnera. Il trouvait cependant que le princesse était plus réfléchit que le maître du jeune homme.
Mais, le côté malsain du jeune homme était plus fort que tout. La haine qu'il avait pour tous et n'importe quoi était capable de lui faire perdre toute notion d'humanité. Déjà qu'il ne lui restait pas grand chose d'humain...
Le jeune homme s'approcha de la grande fontaine centrale et y trempa le bout de ses doigts, de la main droite. Sentant la douce caresse de l'eau. Il s'assit ensuite sur la petite rambarde et pencha la tête en avant.
Il pensait à l'étrange rêve qu'il avait fait cette nuit. Des combats, des personnes de son âge, des jeunes filles aux cheveux qui lui semblaient étranges, sans raisons. Ganondorf, Zelda... Encore un de ses rêves qui n'est en fait qu'une succession d'images. L'avenir serait donc si ennuyeux... Ce qui l'avait choquer dans ce rêve, était qu'une personne lui tendit la main. Vraiment étrange selon lui...
Après quelques minutes, quelqu'un s'approcha de lui afin de lui dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quency
Niveau 2
Niveau 2
avatar

Masculin
Nombre de messages : 318
Age : 25
Localisation : rochegude
Emploi/loisirs : tir a l'arc
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
18/500  (18/500)
Armes: épée runique a deux mains et arc
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Dim 3 Mai - 18:18

DING...DONG
DING...DONG
DING...DONG
DING...DONG
DING...
neuf heures viennent de sonner a l'église , un homme passe il est vêtus de noir il ne semble pas voir Quency tans mieux il n'as pas envies de parler a qui que ce soit .
Il cherche quelqu'un quelqu'un qui pourrait l'aider a vaincre sa tristesse pour laisser place a la haine afin de mieux servir le seigneur Ganondorf... Il voit un aveugle sur son visage des pensée noir s'affichent ... Le voilât celui qu'il luis faut pour oublier Quency s'approche dans sa longue cape noir et demande :
Tu a l'aire coléreux inconnus qu'est ce qui te met dans cet état ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sihn
Niveau 1
Niveau 1
avatar

Masculin
Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 18/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
5/500  (5/500)
Armes:
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Dim 3 Mai - 18:34

Assis sur la rambarde de la fontaine, le jeune homme sentit des présences apparaître un peu autour de lui. Une de ses présences s'approcha de lui et sa voix jeune et masculine lui dit:

- Tu as l'air coléreux, inconnu. Qu'est-ce qui te met dans cet état?

Le jeune homme soupira bruyamment, montrant une fausse inattention au jeune homme. Il essaya de chercher dans sa mémoire s'il l'avait déjà croiser, sûrement pas. On vient de l'appeler inconnu. L'aveugle était cependant agaçai qu'une personne plus jeune que lui l'appelle avec autant de familiarités, presque une voix hautaine. L'aveugle avait peut-être 10 ans de plus que lui, mais il l'aborder avec un manque de savoir-vivre énorme et désagréable. L'aveugle tourna la tête vers le jeune homme et il lui dit d'une voix monotone, plate, où l'on sentais un léger énervement.

Je n'est pas de raisons pour mon 'état'. En revanche, votre présence m'ennuie. Si cela est tout ce que vous avez à dire, je vous prierais de bien vouloir partir.

L'aveugle ne pensait pas que cela aller faire partir l'opportun, mais il tentait quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quency
Niveau 2
Niveau 2
avatar

Masculin
Nombre de messages : 318
Age : 25
Localisation : rochegude
Emploi/loisirs : tir a l'arc
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
18/500  (18/500)
Armes: épée runique a deux mains et arc
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Dim 3 Mai - 18:58

Je n'ai pas de raison pour mon état . En revanche, votre présence m'ennuie. Si cela est tout ce que vous avez à dire, je vous prierais de bien vouloir partir

le ton hautain et monocorde qu'adopta l'aveugle confirmât Quency dans son sentiment. Cet homme là pourrait l'aider a vaincre la peine

Si mes seules paroles t'offusquent tu doit être celui que je recherche.
Mais avant me dirait tu de quel clan tu est ?
Le seigneur Ganondorf est -il ton maître ?
Dans ces dernières paroles on sentait poindre un accent de folie et de vénération a l'évocation du seigneur du malin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sihn
Niveau 1
Niveau 1
avatar

Masculin
Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 18/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
5/500  (5/500)
Armes:
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Dim 3 Mai - 19:11

Ah...La fameuse question, presque existentielle depuis peu, qui circulait en Hyrule. De quel clan est-tu? Quelle importance sérieusement? Si une personne est hostile à ton égard, il est ton ennemi, si elle ne t'apporte rien, mais ne te dérange pas, il n'y a pas lieu de se soucier d'elle. Et si cette personne t'aide, il s'agit là d'un allié. C'est tout. L'aveugle tourna la tête vers le sol, à ses pieds. Il n'aimait pas répondre à cette question. Cela empêcher les gens de tisser des liens. Finalement, cette petite guerre n'avait semble t-il, rien de sérieux. Il ne s'agissait là que d'un seul et même peuple qui se tranchait les veines petit à petit. Le manque de raison faisait sombrer ce royaume, personne par personne. Les yeux de l'aveugle ne voyaient rien d'autre que la vérité.
Il dit alors, après quelques minutes de silence, s'assurant que personnes d'autres ne pouvaient les entendre. S'il disait cela, c'est juste que cette personne lui semblait aussi perdu que lui-même.


Je n'ai pas de maître réel. Je ne crois qu'en à la Triforce et en ses 3 Déesses. Je suis du côté de Ganondorf et je ne vois pas pourquoi quelqu'un comme toi chercherais quelqu'un comme moi.

Le jeune homme aux longs cheveux bleu clair se redressa un peu. Il laissa sa main droite tombait dans l'eau de la fontaine. Attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quency
Niveau 2
Niveau 2
avatar

Masculin
Nombre de messages : 318
Age : 25
Localisation : rochegude
Emploi/loisirs : tir a l'arc
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
18/500  (18/500)
Armes: épée runique a deux mains et arc
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Dim 3 Mai - 19:22

Cette réponse ne satisfaisait pas totalement le jeune homme mais il ne valait mieux pas offusquer quelqu'un a qui on s'apprête a demander de l'aide

Ta tristesse paraissait grande et pourtant peut être a tu réussi a t'en débarrasser je cherche a faire de même afin de pouvoir me consacrer pleinement a la recherche du saint pouvoir...
Saurait tu m'aider a chasser ma mélancolie ?

Sur ces dernierres paroles la folie du jeune homme commençait a se faire clairement entendre : sa dévotion pour Ganondorf commençait a le ronger de l'interieur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sihn
Niveau 1
Niveau 1
avatar

Masculin
Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 18/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
5/500  (5/500)
Armes:
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Dim 3 Mai - 19:44

Tristesse? Chasser la mélancolie? Qui était cet... idéaliste? Le jeune homme n'a jamais démontrer de tristesse. Et la mélancolie est omniprésente. Impossible de s'en débarrasser. L'aveugle a toujours était plonger dans un gouffre noir sans fond, où il chute inexorablement jusqu'à sa mort. Non, le jeune homme aux cheveux bleus n'a pas de tristesse, mais de la haine. Il a toujours, sans le moindre regret, haïs tout ce qui l'entourait, de la plante à l'homme en passant par les animaux. Tous ses êtres qui voyaient ce qui les entouraient et qui pourtant vivaient dans une grande ignorance. Incapable de discerner le vrai du faux. L'aveugle, lui, pouvait savoir ce qui était à croire ou à ne pas croire.
Ce jeune homme près de lui ne semblait pas très au courant de la vie.


Je ne suis pas en vie parce que j'ai chasser ma tristesse qui, cela dit en passant, n'a jamais exister. Je suis en vie car je hais tout. Et que j'ai couper mes attaches. Je n'ai pas l'intention d'en créer d'autres.

L'aveugle ne se sentait pas à l'aise de parler de cela fixement. Il se leva.

Marchons un peu. Je ne tiens pas à être une cible aussi facile en restant immobile.

L'aveugle commença la marche à travers la citadelle, et le jeune homme lui emboîta le pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quency
Niveau 2
Niveau 2
avatar

Masculin
Nombre de messages : 318
Age : 25
Localisation : rochegude
Emploi/loisirs : tir a l'arc
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
18/500  (18/500)
Armes: épée runique a deux mains et arc
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Dim 3 Mai - 19:57

Mieux que ce que Quency pensait cet homme là n'avait jamais connut de peine il n'avait jamais fait que haïr ce qui l'entourait et avait coupés toutes ses "attaches"
Après lui avoir emboîté le pas Le jeune homme repris :

A ce que je voit tu est bien plus que ce que je cherchait , si toi tu as coupé toutes tes attaches je cherche pour ma part a me libérer du souvenirs des êtres que j'ai autrefois aimés , ces souvenirs me torturent et je ne parvient pas a réaliser ma plus grande ambition...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sihn
Niveau 1
Niveau 1
avatar

Masculin
Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 18/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
5/500  (5/500)
Armes:
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Dim 3 Mai - 20:07

S'il n'était pas aussi sérieux, il aurait rit volontiers. Effectivement l'aveugle trouvait cela comique que quelqu'un aime, que quelqu'un cherche à ne plus aimer. Pour lui c'était naturel, il ne se souciait de rien, pas même de sa propre vie. Il se fiche de mourir.
Ils s'engouffrèrent dans de petites ruelles, passant près d'un chapiteau bruyant à un moment. L'aveugle répondit après un maigre instant.


Vous et moi sommes différents. De ce que je comprends, les êtres que vous aimiez ont disparut à un moment. Ils se sont effacés de votre vie. C'était involontaire de votre part, j'en suis certains. Tandis que moi, j'ai assassiner mes parents, tous sans exception, sans regrets, sans joie. C'était entièrement volontaire de ma part. Vous êtes jeune et vous me semblez presque naïf. Vous me dîtes que vous avez une grande ambition, mais si vous laissez vos ambitions vous gagnez, vous allez périr rapidement.

L'aveugle se fichait de cette ambition. Il n'en avait pas lui-même, pourquoi vouloir s'intéresser à celles des autres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quency
Niveau 2
Niveau 2
avatar

Masculin
Nombre de messages : 318
Age : 25
Localisation : rochegude
Emploi/loisirs : tir a l'arc
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
18/500  (18/500)
Armes: épée runique a deux mains et arc
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Dim 3 Mai - 20:25

La réponse de l'homme ne plut pas a Quency , bien que jeune il avait vécus plus que la plupart du commun des mortels et n'appréciait pas qu'on lui dise qu'il était naïf

Vous me trouvez jeune et naïf alors que nous ne nous connaissons que depuis quelques heurs ?
Apprenez a juger des gens sur la durée et sachez que si je doit mourir pour servir mon maître se serait ma plus grande joie et ma plus grande fierte , mais qu'avant que l'on parvienne a me tuer on y passerait beaucoup de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sihn
Niveau 1
Niveau 1
avatar

Masculin
Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 18/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
5/500  (5/500)
Armes:
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Dim 3 Mai - 20:55

Il se formalisait quand on lui disait qu'il était naïf, mais il
disait être heureux s'il mourrait au combat pour Ganondorf? C'était de
la contradiction pure et simple. Mourir pour quelqu'un était cependant
quelque chose que l'aveugle ne comprenait pas. Il ne cherchait pas à
comprendre quelque chose qui lui semblait si trivial aussi... C'était
ennuyeux ou plutôt désolant, de voir quelqu'un aussi "aveugle" sur la
vérité. Le jeune homme voulait savoir quelque chose avant de continuer
la conversation. En fait, 2 choses.


J'aurais deux questions pour vous. La première étant, pourquoi une
telle dévotion pour Ganondorf? La seconde est quel est l'état de vos
yeux?


L'aveugle à toujours considérer que ceux qui se servaient trop de
leurs yeux devenaient aveugle sur les choses importantes, et qu'ils
devenaient incapables d'avoir uen pensée qui leur est propre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sury
Niveau 1
Niveau 1
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 24
Localisation : Nancy <3
Date d'inscription : 01/05/2009

Feuille de personnage
Rubis:
17/500  (17/500)
Armes:
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Dim 3 Mai - 22:18

    Sa fait maintenant plusieurs jours que je marchais. Je ne m'arretais pas et je continuais à aller de l'avant. De toute façon, maintenant que j'avais abandonné ma famille, je n'avais plus vraiment d'autre choix que d'aller toujours tout droit. Le chemin inverse n'était même pas envisagable. Je me laissais porter par le vent. Le controle de l'air est quelque chose de vraiment très particulier, mais qui m'a toujours beaucoup apporté, je le reconnais. Moi aussi je suis passé par l'étape d'inconpréhension. J'avais un pouvoir dont je ne savais absolument pas me servir. Au fur et à mesure du temps, on commence tout de même à prendre conscience de ces capacités. Et sa reste tout simplement fantastique. La météo dépend entièrement de mon humeur, et je trouve ça particulièrement plaisant.
    Ce sentir puissant est quelque chose que tout le monde a deja recherché dans sa vie. Tout le monde court après la puissance, n'est ce pas? Qui n'a jamais rêvé de pouvoir controler le monde à sa façon, de ne dépendre que de soit et de voir tout le reste de la population à ses pieds? Avouez que c'est quand même bien tentant. Même moi, petite fille toute sage qui fait partie d'une famille très haut placé, qui dirige tout le monde, j'ai parfois rêvé de faire les choses à ma manière. De ne me laisser diriger par personne hormis par moi. Sa peut paraitre bizarre d'entendre ces paroles là de la bouche d'une princesse, n'est ce pas?
    Si je suis arrivée ici, en plein milieu de nul part, perdue, c'est tout simplement parce que j'ai perdu la seule personne qui comptait réellement pour moi. Qui a toujours été mon meilleur ami. On m'a dit, que je donnais trop d'important à cela, l'amitié. Que j'étais infantile et qu'il va falloir me réveiller parce que cet homme est mort. Je n'ai jamais voulu croire ces paroles ci, et je pense avoir bien raison. Le seul mot qui permet à chacun de nous de vivre, c'est l'espoir. Sinon, autant crever tout de suite.
    Mes habits trainaient par terre, on aurait surement dit que je venais de sortir de prison. En me voyant, surement personne n'aurait juré que j'étais anciennement une princesse. Sa m'arrange d'ailleurs, j'en ai bien trop marre des traitements de faveur. Ce n'est plus à l'odre du jour. Maintenant, me débrouiller pour manger sera la première de mes préoccupation. En parlant de ça, je meurs de faim.
    Tout en marchant, je visais le sol, moi aussi on pouvait certainement me prendre pour une folle. Je trainais les pieds. Ma mère m'a si souvent répété que les anges visant le sol n'existent pas. Mais que voulez vous? Peut être ne suis-je plus vraiment un ange? Une cathédrale sonna les coups de 11 heures au dessus de ma tête. Sa faisait maintenant un certain temps que je n'avais absolument plus la notion du temps. Alors connaitre l'heure ne m'avantagait à pas grand chose. Si sa vous interesse de le savoir..
    J'étais complétement crevé. A la première pierre, je me suis complétement étallée, inccapable de faire un pas de plus pour aller plus loin. J'attendrais que le temps passe ici. Après tout, Mawn est peut être mort. C'est dans ce genre de moment que je cherche à me souvenir de ce qu'il y a bien pu me passer par la tête quand je suis partie de chez moi. De pense que je le retrouverais très facilement. Que je peux être idiote parfois, je ne me comprend même pas moi même à vrai dire. Pauvre fille.
    C'est à ce moment que deux immenses ombres se dressèrent devant moi. Je tenta de me redresser pour voir de qui il s'agissait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twins.forumactif.org/
Quency
Niveau 2
Niveau 2
avatar

Masculin
Nombre de messages : 318
Age : 25
Localisation : rochegude
Emploi/loisirs : tir a l'arc
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
18/500  (18/500)
Armes: épée runique a deux mains et arc
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Dim 3 Mai - 22:53

"Pourquoi une telle dévotion pour Ganondorf ?"
Voila une question qu'on ne luis avait pas posé souvent.

Tu veut savoir pourquoi je sert un homme qui asservit les peuples , qui fait souffrir tout ceux qu'il ne tu pas , un homme qui ne pense qu'a devenir maître d'hyrule ?
Je vais te dire pourquoi.
Je sert un telle homme parce qu'il m'as promis de me libérer , de quoi tu ne le sauras pas , quand a mes yeux... ils ne sont pas aussi abîmés que les tiens bien sur mais ils ne supportent plus la lumière vive c'est pour cela que je porte par tout temps cette capuche sur la tête en cas de grand soleil mais pourquoi cette question ?

Après avoir répondus a l'aveugle Quency remarqua une silhouette couché sur le sol il en fit part a l'aveugle et luis demandât de l'attendre ici avant de se diriger vers cette silhouette

Vous semblez fatiguée étrangère il sortis un flacon de sous sa cape tenez buvez de ceci cela vous remetras sur pied
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sihn
Niveau 1
Niveau 1
avatar

Masculin
Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 18/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
5/500  (5/500)
Armes:
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Lun 4 Mai - 19:39

L'aveugle se tenait au milieu de la ruelle quand on entendit le bruit d'une personne tombée au sol. Il n'y prêta pas une grande attention, se sentant peu concerner. Le jeune homme à côté de lui le lui expliqua et il s'avança vers la demoiselle. Comment le savait-il? Écouter la conversation au moins, le jeune homme à dit "étrangère". Il lui proposait à boire sans même savoir si cette jeune femme accepterait de l'aide, si elle était hostile ou non. Même si l'aveugle se doutait qu'elle n'était pas baigner de haine comme lui.
L'aveugle se rapprocha des deux personnes. Il garda la tête orienté vers le bas, comme s'il pouvait voir à travers son bandeau bleu marine. Comme si... Le jeune homme lui avait demander de ne pas approcher, mais l'aveugle n'était pas là pour obéir à un simple...larbin de Ganondorf. La situation tournait presque au ridicule.
Un membre du clan de Ganondorf faisant la charité à une personne qui lui était inconnu. Comment savait-il que ces deux personnes étaient des inconnus? Écouter encore la conversation, "étrangère" encore. L'aveugle déclara d'un ton toujours aussi plat et monocorde.


Mademoiselle relevez-vous. Les pavés de la citadelle ne sont pas toujours très propre.

L'aveugle s'était arrêter. Mais pourquoi s'inquiéter de personnes qu'il venait à peine de rencontrer? Il reprit son chemin d'un pas extrêmement lent. Il avait fait 5 mètres déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sury
Niveau 1
Niveau 1
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 24
Localisation : Nancy <3
Date d'inscription : 01/05/2009

Feuille de personnage
Rubis:
17/500  (17/500)
Armes:
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Lun 4 Mai - 19:57

    J'étais quelque peu déboussolée. Je ne savais pas ou donner de la tête. Les cris et les bruits autour de moi se confondaient dans un brouahah que je ne pourrais décrire. Je n'avais pas vraiment la tête et la forme de le faire. Dommage n'est ce pas? Mais que voulez vous. Après avoir marché plusieurs jours, on peut facilement comprendre que je ne tienne plus sur mes deux petites jambes. C'est donc ainsi que je me suis étalé sur un rocher sans vraiment m'en rendre compte. C'est d'ailleurs à ce simple petit moment, que j'apperçus une silhouette se dresser devant moi. Après conclusion, je pus m'apperçevoir que c'était un homme. Il se pencha vers moi et finit par me tendre un flacon qui sortait tout droit de sous sa cape. Il me le tendit pour que puisse boire. D'après lui, je me remettrais vite sur pied. Dans l'état où je me trouvais, j'étais capable d'avaler n'importe quoi. Alors je tendis à mon tour le bras afin de prendre le flacon et de le porter jusqu'à ma bouche.

    - Merci..


    Je me surprenais à avoir la voix si basse. Heureusement que je ne me voyais pas, il y aurait surement des risques que je me fasse peur toute seule. Ensuite, quand je fis un peu plus attention à ce qu'il se trouvait autour de moi, je pus apperçevoir un autre homme. Cette fois, il paraissait bien plus sombre que le premier. Si je peux le dire, il me faisait même un peu peur. Il portait un bandeau sur les yeux qui l'empechait de voir quoi que ce soit. Il me demanda alors plutot gentillement de me relevé. Je ne compris pas vraiment pourquoi d'ailleurs, mais je ne chercha absoluement pas à savoir de quoi il parlait, et je me redressa dans les secondes qui suivirent dans un silence total.

    - Hum.. Vous avez surement raison.

    Seul ces mots eurent le courage de sortir de ma bouche. Je restais crispée et surprise quand il s'en alla quelques mètres plus loin. Il était étrange et m'intriguait énormément.. Ma curiosité me perdra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twins.forumactif.org/
Quency
Niveau 2
Niveau 2
avatar

Masculin
Nombre de messages : 318
Age : 25
Localisation : rochegude
Emploi/loisirs : tir a l'arc
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
18/500  (18/500)
Armes: épée runique a deux mains et arc
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Jeu 7 Mai - 19:56

Après avoir soignée l'inconnue Quency comptait bien lui soutirer quelques informations sur ses origines car il lui avait semblé voire une des auras magique élémentaires de vents , il en existait peut mais leurs pouvoirs était grands et une magicienne de plus dans leurs rang ne pouvait qu'être bénéfique.
Seulement avant même que Quency ait pus poser la moindre question cet irascible d'aveugle commençait déjà a s'éloigner , il fit donc signe a la jeune fille de le suivre et tout en cheminant côte a côte commençât a la questionner :

Qu'est ce qui vous amène dans le pays par les temps qui courent ne savez vous donc pas qu'une guerre se prépare ? On en parle pourtant partout ici bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sihn
Niveau 1
Niveau 1
avatar

Masculin
Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 18/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
5/500  (5/500)
Armes:
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Jeu 7 Mai - 22:01

Le jeune aveugle se fichait de ce qui pouvait arriver à l'homme sous sa cape -ou plutôt le garçon ou adolescent- et à la jeune fille. D'ailleurs, il souhaitait presque s'en débarrasser. Le jeune homme à côté de lui-même commença à questionner la femme. Il cherchait à créer des liens...? Par intérêt? Par solitude? Par envie? L'aveugle remarqua que c'est la seconde personne de la matinée que ce garçon abordait avec une familiarité agaçante. Du moins le pensait Sihn.
L'aveugle faisait souvent des rêves, et un de ceux-ci était:
La citadelle d'Hyrule sous un soleil matinal. La vision était très pâle, certaines choses ne se différenciaient presque pas, mais on les devinait. La vision se mit à ras du sol et accéléra dans les ruelles. Plus cela accélérait et plus la vison était floue. Puis cela s'arrêta net quand deux boucles d'oreilles bleues touchèrent le sol, la scène se plongea dans le blanc. De là, un point noir arriva, c'était une sorte de perruque brune flottant dans les airs. Devant, il y avait deux fints traits noirs, des cils. Ceux-ci s'ouvrirent afin de dévoiler deux yeux, un vert et un bleu. Puis, la scène se stoppa, et le néant apparu jusqu'au réveil.
L'aveugle à l'étrange pouvoir des rêves prémonitoires trouvait cette scène étrange, et trouvait que cela collait bien avec la scène d'aujourd'hui. Il ne put retenir cette question.


Excusez-moi de vous importuner mademoiselle, mais est-ce que vos yeux sont de la même couleur? Ou sont-ils l'un vert et l'un bleu.


Il l'eut dit d'une voix calme, sans même "regarder" la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sury
Niveau 1
Niveau 1
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 24
Localisation : Nancy <3
Date d'inscription : 01/05/2009

Feuille de personnage
Rubis:
17/500  (17/500)
Armes:
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Ven 8 Mai - 14:21

    Quand l'homme le plus étrange des deux commença à s'éloigner, on me fit signe de le suivre. Le premier inconnu commença alors à me poser quelques questions. Je savais parfaitement que je ne pouvais pas y échapper. J'esseya d'acquiesser un petit sourire avant de lui répondre quoi que ce soit. La guerre se préparait? Ah bon? Il faut aussi avouer que je n'ai pas vraiment idée de ce qu'il se passe en ce moment. Bien que j'aurais pu facilement m'en rendre compte lorsque des bruits fracassants se sont abbatus sur mon village. Mais à vrai dire, je n'ai pas du tout cherché à comprendre à ce moment là. Ce qui je voulais, ce n'était autre que retrouver Mawn, peut importe qu'il y est une guerre ou pas. Je me sentais bien capable de me défendre toute seule. Peut être parlais-je un peu vite. Mais c'était la vérité. Beaucoup de monde ne se rendait surement pas compte à quel point j'étais puissante. Et beaucoup n'ont pas la moindre idée de ce que je suis capable de faire. On pouvait donc comprendre cette expédition comme une sorte de test pour moi même. Pour que je puisse me remttre en question un moment. Pour que je me prouve à moi même que j'ai grandis et que je suis devenue indépendante aujourd'hui.

    - La guerre? Hum... Si je suis là c'est juste parce que...

    Je n'ai pas eu le temps de finir cette phrase, puisque l'homme solitaire m'avait plus ou moins abordé. Mais je vous avoue que ces mots m'avaient complétement cloués sur place. Je ne savais pas du tout de quelle façon il a reussit à connaitre la couleur de mes yeux. Et cela me faisait presque peur maintenant. Je commença à le regarder, essayant de comprendre. Il avait un bandeau sur les yeux qui l'empechait de voir quoi que ce soit. Et son comportement me confirmait qu'il se trouvait être complétement aveugle. Je ne savais plus ou me mettre, essayant de trouver une solution. Essayant de comprendre comment il a su la couleur de mes yeux sans même poser les yeux sur moi. Surtout que je savais pertinement que ce n'était pas un coup de chance, Nous sommes très peu sur terre à posséder des yeux de couleur différentes.

    - Quoi?! Comment... Comment vous le savez?!

    Je me rapprocha alors doucement de l'homme, peut être aurais-je pu avoir une réponse à ma question en faisant ces gestes. Bien que sa me semble complétement impossible. Je le fixais avec un mal à l'aise qui pouvait parfaitement se lire dans mes yeux. Puis je me retourna vers Quency en constatant le manque de réaction de la part de l'aveugle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twins.forumactif.org/
Quency
Niveau 2
Niveau 2
avatar

Masculin
Nombre de messages : 318
Age : 25
Localisation : rochegude
Emploi/loisirs : tir a l'arc
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
18/500  (18/500)
Armes: épée runique a deux mains et arc
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Ven 8 Mai - 18:11

*Ah intéressant... l'aveugle voit plus qu'il ne laisse le supposer*

Cette pensée traversât l'esprit de quency au moment ou la jeune fille se tournait vers lui , l'air totalement perdue.
A présent qu'il la voyait de face Quency voyait clairement l'auras blanchâtre des manieurs de vent et restât figé quelques seconde avant de lui répondre , après tout il ne craignait pas les manieurs de vents...

Je pense que si notre amis l'aveugle connaît la couleur de vos yeux c'est parce qu'il voit autrement que par les siens , de quelle façon je l'ignore , peut être vous a t'il vus en rêve ?

Ou bien peut être a t'il reconnus votre auras ? C'est amusant non ? Saviez vous que seuls les manieur de vent on des yeux comme les vôtres ?

Par la réaction de la jeune fille aux paroles , plutôt directes , de quency celui ci espérait savoir si elle connaissait ses dons , au quelle cas ce serait bien plus dur de la convaincre de rejoindre les rang du seigneur Ganondorf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sihn
Niveau 1
Niveau 1
avatar

Masculin
Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 18/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
5/500  (5/500)
Armes:
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Ven 8 Mai - 22:14

L'aveugle fut irrité avec une simplicité déconcertante à l'évocation de quelques mots mit bout à bout: "notre ami l'aveugle". Il ignorait lui-même être devenu un "ami" de ce jeune homme naïf et arrogant, et de cette femme dont il ignorait -presque- tout. Le jeune homme sous sa cape parlait beaucoup, c'était un signe de manque de confiance en soi. Ganondorf recruter au berceau maintenant, c'était pathétique. Voilà donc encore une raison pour éviter au plus de servir le soit disant Seigneur du Malin. L'aveugle voit mieux que le voyant. Il passe à travers les supercheries de la vie et il faudrait être stupide pour remarquer que Ganondorf décroissait en puissance. Si cela continuait, bientôt ses subordonnés feront une révolte qu'ils remporteront, non sans mal bien sûr. Oui, décidement, Ganondorf n'était plsu digne de la sainte Triforce de la Force. Din lui cherchait certainement un successeur.
Sihn était suivit de près par ces deux personnes collantes et ennuyeuses. Il voulait se soustraire à leurs présences agaçantes. Mais comment faire...? Leur faussait compagnie suffirait, mais se serait tellement basique, et manquait tellement d'esthétique dans la manière de procédé que c'était gênant. L'aveugle garda quelques distances, mais sa haine envers les autres refit surface sous la forme de quelques mots.


Je ne savais pas être votre ami, jeune homme. Et ne soyez pas ridicule, qui ferait des rêves avec des personnes qu'il n'a pas rencontrer? Et cessez d'harceler Mademoiselle avec vos questions. Vous voyez bien qu'elle n'a pas envie de répondre aussi ouvertement à un inconnu. Surtout un inconnu sous cape.

Sihn était assez énerver et continua son chemin sans se soucier des deux autres. Peut-être que son amertume habituel fera reprendre ses esprits à la demoiselle, et que celle-ci fuirait sur le champ. Une personne en moins...Sihn ne pensait pas pouvoir tenir encore bien longtemps avec ces deux...fous, non, attardés...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sury
Niveau 1
Niveau 1
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 24
Localisation : Nancy <3
Date d'inscription : 01/05/2009

Feuille de personnage
Rubis:
17/500  (17/500)
Armes:
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Ven 8 Mai - 23:20

    Décrire le controle du vent? Pour moi, sa n'a jamais été bien compliqué. Disons que je m'en suis apperçue à l'âge de 10 ans. Un jour de grand colère en ce qui me concerne. Une fois de plus, je venais de me disputer avec mes parents. Je ne me souviens plus vraiment, mais sa devait de nouveau être en rapport avec mon éducation. Je me suis rapidement rendu compte que mon humeur avait un rapport avec la météo. Ce n'est pas très difficile à comprendre, au bout de quelques jours, avouer que vous commencez à vous poser des questions. Petit à petit, j'ai appris à me controler, et à connaitre ma puissance. Sa me rendait particulièrement différente des autres et j'adorais ce sentiment qui me rendait soudainement beaucoup moins influencable. J'étais à présent capable de beaucoup de chose, j'ai aussi appris à me batter au fils des années. Le cachant toujours à mes parents. Je n'ai jamais rien partagé avec eux, et je ne m'en porte pas plus mal! Je vivais ma vie de mon coté, et je dois vous avouer que j'ai beaucoup évolué depuis cette période ou j'ai compris ce qu'il me sortait des mains. Le vent se levait soudainement lorsque l'homme à cape me dit que les yeux que je possédais était ceux des manieurs de vent. Je ne compris pas vraiment comment il avait reussit à deviner ce genre de chose. J'étais l'une des seules filles sur terre à posséder cette combinaison de couleur pour mes yeux. Une chose en plus qui me rendait différente et dont j'en étais fière. Je le regarda, étrangement cette fois ci.

    - Je pense que vous en savez deja un peu trop sur moi pour que je commence à m'attarder sur la couleur de mes yeux...

    J'avais dit ces mots avec une douceur infinie et même un petit sourire sur le bout des lèvres qui arrivait facilement à se dessiner. C'est d'ailleurs à ce moment qu'est de nouveau intervenu l'aveugle vers Quency. Apparement, le mot ami l'avait un peu perturbé. Il n'avait pas l'air très facile à amadouer comme personnage. Mais je peux tout de même avouer que sa réaction était un peu trop élevé par rapport à la situation. Je suis restée planté sur place à le regarder s'exprimer. A le regarder, personne n'aurait juré qu'il était aveugle, il se comportait d'ailleurs comme une personne des plus normale. Et sa m'impressionnait presque. Il demanda également à l'homme à cape de ne plus me poser des questions auquelles je ne répondrais pas. Et c'est dans ce genre de situation, que je ne sais absolument plus ou me mettre. Imaginez à quel point c'est troublant quand on vous case dans une conversation dont vous ne faisez même pas partie à la base. Je ne dis rien de plus, je contenta de regarder le spectacle qui s'ouvrait à moi sans dire un mot de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twins.forumactif.org/
Quency
Niveau 2
Niveau 2
avatar

Masculin
Nombre de messages : 318
Age : 25
Localisation : rochegude
Emploi/loisirs : tir a l'arc
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
18/500  (18/500)
Armes: épée runique a deux mains et arc
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Ven 8 Mai - 23:46

Après la véritable scène de ménage que lui avait offert l'aveugle Quency se mit a penser que peut être ne s'agissait t'il pas vraiment de se qu'il cherchait a la base.
Mais peut lui importait a présent il voulait comprendre ce qu'une manieuse de vent faisait si loin de leurs pays d'origine et voir s'il pouvait l'enrôler

Laissez le s'en aller les aveugles sont des solitaires nous devions sans doute l'incommoder...
Alors vous vous apprêtiez a me dévoiler pourquoi vous vous aventuriez dans notre pays par ces temps de guerre me semble t-il ?

Quency avait beau adopter un ton calme et serin il restait sur ses gardes il avait sentis un souffle de vent passer prés de ses protections après les paroles de la jeune femme , peut être était il protégé contre tout les types de magie mais le vent pouvait être utilisé de bien des manières...

[désolé pas d'inspiration...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sihn
Niveau 1
Niveau 1
avatar

Masculin
Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 18/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
5/500  (5/500)
Armes:
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Sam 9 Mai - 16:00

L'aveugle commençait doucement à entrer dans une rage furieuse. Ce jeune imbécile l'exaspérait, il se demandait presque comment il faisait pour ne pas avoir déjà fait une crise de folie meurtrière. Sûrement son calme, son sang-froid -approximatif, cela dit en passant- y était pour quelque chose. Il grinçait des dents ouvertement, mais les deux autres personnes étant derrière lui, aucun des deux ne s'en eut aperçut.
Sihn était de plus en plus distant de la femme et du garçon derrière lui. Il ne cherchait plus leur contact, mais ses "principes", qui changent plutôt régulièrement, l'empêcher formellement de s'engouffrait dans les ruelles de la citadelle tel un fantôme pour fuir ses deux personnes ennuyeuses. Il était contre de les tuer aussi. Une tuerie matinale serait...lassant...? Enfin, quoi qu'il en soit, il était contre de sortir les armes, et de partir comme un vulgaire voleur.
Et voilà que le jeune homme recommençait à poser des questions personnelles à la jeune femme. Non, les termes qu'il utilisait était bien plus irritant. On aurait dit qu'il s'inventer la conversation dans sa tête, qu'il n'écoutait pas le véritable échange de paroles. Qu'il n'entendait que ce qu'il voulait entendre. A l'aveugle, il ne lui avait pas sembler que la jeune femme aller dévoiler quelque chose. Surtout qu'elle venait de dire que l'on en savait déjà un peu trop sur elle.
Sihn n'en pouvait plus, il souffla un peu et s'arrêta net. Les deux personnes derrière lui firent de même. Sihn sentait une légère incompréhension de leur part. Il se tourna vers eux.


Je vais vous laisser là.

Il tendit sa main vers le jeune homme et la lui serra. Après quoi il tendit sa main vers la jeune femme et lui prit la main. Il s'inclina légèrement un avant et lui fit un baise-main.

Au revoir. Ou je l'espère, adieu.

Sihn passa à côté de la jeune femme et partit dans leur direction opposé. Il pensait marcher encore un peu dans la citadelle avant de partir dans les plaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sury
Niveau 1
Niveau 1
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 24
Localisation : Nancy <3
Date d'inscription : 01/05/2009

Feuille de personnage
Rubis:
17/500  (17/500)
Armes:
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Lun 11 Mai - 22:27

    Sa peut vous paraitre complétement dingue mais je ne suis surement pas aussi naive que j'en ai l'air. Forcément, vous voyez une fille comme moi dans la rue, vous vous dites que vous pouvez facilement lui faire croire n'importe quoi. Et j'avais bien compris que ce que voulais Quency ressemblait quelque peu à ça. Son attention subite pour moi me semblait quelque peu bizarre depuis le début. Et j'avais pu également remarqué qu'il avait bien fait attention aux différents pouvoirs que je possédais. D'ailleurs sur le cou, il laissa complétement tomber l'aveugle pour s'intéresser un peu plus à moi. C'est qu'il commençait à me faire peur ce petit gars à cape. Pourquo faisait-il cela? Après avoir eu conscience de cette certaine guerre, je me dis que beaucoup de choses avait changé dans les village comme celui ci. Et que, bien évidement, je devais dès à présent me méfier des personnes que j'allais rencontrer. En commençant tout d'abord par cet inconnu qui me paraissait toujours aussi étrange. Je n'avais pas grand chose à lui dire, et il n'avait absolument rien à savoir sur moi? Non. Après tout, je lui ai demandé pourquoi il se prenais pour Batman moi?! >.<

    - Je doute que sa vous interesse...

    Evidement, je n'allais pas rester devant lui, silencieuse. Comme une stupide idiote. Fallait bien que je trouve quelque chose afin de me défendre au minimum. Quitte à dire quelque chose de stupide. Je retourna alors la tête vers le jeune aveugle. Je ne savais pas vraiment ce qu'il voulait faire, ni même à quoi il pensait. J'aurais bien voulu savoir d'ailleurs. Mais d'après son air agacé, je pouvais bien comprendre qu'il s'agissait en tout point de l'attitude plus qu'exaspérante qu'uitlisait le jeune Batman avec moi. Il dit ensuite qu'il devait partir. D'ailleurs, quand il l'avait dit, il était deja sur le chemin... Il comptait donc me laisser seul avec l'inconnu? Mon dieu. Il va me tuer avec ses interrogatoires infinissables.. Sa risque d'être drole tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twins.forumactif.org/
Quency
Niveau 2
Niveau 2
avatar

Masculin
Nombre de messages : 318
Age : 25
Localisation : rochegude
Emploi/loisirs : tir a l'arc
Date d'inscription : 25/04/2009

Feuille de personnage
Rubis:
18/500  (18/500)
Armes: épée runique a deux mains et arc
Objets:

MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   Mer 13 Mai - 15:22

[Batman le chevalier masqué !!!!!!lol!]

Après le départ de l'aveugle , Quency se rendis compte que la jeune femme en face de lui semblait embarrassée , elle avait donc pris connaissance de ces pouvoirs depuis déjà quelques temps il allait devoir la jouer fine s'il voulait recruter cette magicienne d'autant plus qu'il ne savait absolument pas quelle technique employer : devait t-il faire miroiter les richesse , les pouvoirs de Ganondorf ? devait il terrifier la jeune femme ou l'apitoyer ? pour l'instant aucun élément de réponse ne vint a Quency...

*Bien bien finit la parlote passons aux choses sérieuses...*

Je vois bien demoiselle que mes question vous embarrassent... je vais donc cesser de tourner autour du pot mais avant je doit vous poser deux dernières question :
Connaissez vous les circonstances de la guerre et , si oui , avez vous déjà un partit pris ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quel cruel ennui, quel malheureux dédain... [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quel pourcentage d'entraînement ???
» Pti-makak (Danathor) panda soutien/agi
» Ou acheter Vanguard en Japonais
» Quel entrainement pour Hattrick?
» Quel sorts monter pour un panda agi ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zelda The Twilight Princess :: Hyrule :: La grande Place-
Sauter vers: